Réfractions, recherches et expressions anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
La psychologie est-elle soluble dans la science ?
Alain Thévenet
Article mis en ligne le 9 juin 2006
dernière modification le 17 novembre 2007

par *
logo imprimer

Le procès d’Outreau

À première vue, rien à voir avec la psychologie. Rien d’autre que la recherche de la vérité, objet commun à la justice et à la science (statut attribué à la psychologie ou revendiqué par elle).

Quel rapport peut-il y avoir entre la vérité recherchée par le juge et exigée par l’opinion, et
la vérité de ce qu’ont vécu les enfants et qui,
peut-être, leur paraissait alors comme coulant
de source, allant de soi ? S’agit-il d’ailleurs des mêmes faits, dès lors que le sens qui leur est donné n’est pas le même ?

Cette vérité invoque la science, et convoque les experts. S’ils se sont ridiculisés, n’est-ce pas d’abord pour avoir utilisé un jargon scientifique afin de prouver une « vérité » qui n’était autre que celle que l’air du temps attendait d’eux ?

La science, dans une telle situation, aurait-elle pu servir à autre chose qu’à traquer à tout prix une « vérité » attendue a priori ?

J’ai commencé à « faire le psychologue » en 1967. Je serai à la retraite l’an prochain. J’ai d’abord travaillé dans un centre pour enfants catalogués « caractériels mal doués ». Une catégorie diagnostique qui ne devait pas avoir un grand succès, à juste titre d’ailleurs, ne serait-ce que par son caractère ouvertement ségrégatif. Les tests servaient d’alibi à déposer là en vrac des personnes qui, pour des raisons diverses, gênaient ou ne « s’adaptaient » pas. Mais cette manière de voir les choses apparaissait déjà un peu caduque, rétrograde. L’année 1968 vit une croissance rapide et quelque peu désordonnée de la psychanalyse, ou plutôt des psychanalyses. Lacan, alors, avait un grand succès, emmené probablement par « l’esprit de 68 ». Assez vite, il se trouva pourtant adapté à toutes les sauces, en particulier institutionnelles. C’est ainsi que dans le Centre hospitalier où je travaillais désormais, il était beaucoup question du « père » et de la « loi », qu’on présentait comme des concepts clé. C’est ainsi que Lacan, peut-être malgré lui, peut-être pas, je n’en discuterai pas ici, n’étant pas qualifié pour le faire, devint un solide support de l’ordre établi. On usa et abusa du terme de contrat, utilisé évidemment à contresens puisque, pour qu’il y ait contrat, il faut qu’il y ait égalité entre les contractants.

Lire la suite


Téléchargements Fichier à télécharger :
  • La psychologie est-elle soluble dans la science ?
  • 51.2 ko / PDF

Dans la même rubrique



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2