Réfractions, recherches et expressions anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
Anonymous, réseau d’opposants à la scientologie :
Denis Andro
Article mis en ligne le 29 avril 2011
dernière modification le 29 avril 2013

par *
logo imprimer

une figure du politique dans la société-monde

En
janvier 2008 est apparu à travers le monde
(USA,
Europe,
Australie) le collectif des
Anonymous
. Loin de rester des « esclaves
heureux
 »,
ces opposants ou anciens membres de l’Église de
Scientologie optèrent pour un mode d’organisation autonome et
décentralisé pour lutter contre ce mouvement à travers attaques
électroniques et manifestations masquées.

Cette expérience d’intervention
dépasse à mon sens le cadre de l’opposition à une secte ; elle participe des
nouveaux possibles du politique dans la société-monde. Après quelques
éléments sur la Scientologie,
j’évoquerai les interventions des Anonymous
en esquissant une réflexion à partir de cette lutte.

La Dianétique casse-t-elle des briques ?

En 1950,
l’écrivain de science-fiction imaginatif Ronald Hubbard
publie
La Dianétique : la science moderne de la santé mentale.
Cette méthode à visée
pragmatique se diffuse d’abord chez des fans de SF (lecteurs des fameuses
Astounding Stories,
son directeur Campbell étant un temps, comme
l’écrivain A. E. van Vogt, un propagandiste de la Dianétique). En quoi
consiste-t-elle ? À libérer – selon la novlangue scientologique – le
mental réactif
des
aberrations
provoquées par des souffrances passées (dans cette
existence et des vies antérieures) et qui mettent à l’arrière-plan le
mental
analytique
sain. Les traces de ces événements sont stockées en
engrammes
que la Dianétique va
nettoyer
à
travers une
audition
 :
le sujet
audité
, dit
préclair
,
est interrogé par un
auditeur
à
l’aide d’une machine mesurant le
mental :
l’électromètre
. La connaissance de la méthode — sorte de décalque
désaffecté et mécanique de l’analyse freudienne — est évidemment
payante ; la dynamique est lancée, renforcée en 1953 par la fondation de la Scientologie qui instaure un aspect
religieux

.
L’élève acquiert les techniques (
tech
)
à
travers auditions et cours payants suivant
une graduation (
OT 3, OT 4,
etc.) pour
accéder à l’état de
clair
et aux révélations
suprêmes sur des esprits extra-terrestres,
les
Thétans
. Ce faisant, il est supposé avoir
une meilleure santé, augmenter son QI et
se
sentir mieux dans sa peau. Ces bénéfices
attendus ont un coût financier mais aussi
humain (dépendance, désaffection des
sentiments, isolement vis-à-vis de proches
jugés
suppressifs
, c’est-à-dire nuisibles),
voire des conséquences psychiques : la
culture scientologique est faite de stress
permanent, de paranoïa et d’obéissance ;
un contrôle est instauré via les
Officiers
d’Éthique,

des sanctions sont établies
suivant une grille de
conditions
, ainsi sur la
flottille (Sea Org
)
où le dirigeant sillonnait
les mers. Les phases ultimes pourraient
enfin, comme d’autres mouvements,
parfois favoriser des états de dissociation
psychotique

. Les sujets doivent alors
auditer
seuls, par télépathie, les supposés
Thétans
accrochés à leur corps.
Secte devenue mondiale dans les
années 1970, la Scientologie aurait 50 000
membres
 ;
elle construit en partie son image ge sur les célébrités adeptes, de John
Travolta à Tom Cruise. Elle a par ailleurs
créé des associations cherchant à intervenir
dans l’humanitaire – comme récemment
en Haïti –, la formation, la dénonciation
des abus de la psychiatrie, la lutte contre la
drogue : elle prétend avoir des réponses
pratiques, des « programmes » à maintes
questions de société.

Anonymous vs Scientology
.
Si, comme pour d’autres groupes
sectaires, plaintes et procès d’anciens
adeptes, d’associations ou d’autorités
sont présents dès les origines, l’initiative
des
Anonymous
apparaît comme une
expérience d’opposition entièrement
nouvelle.
Allant au-delà du volet
informatif des sites et blogs d’opposants
qui diffusent une expertise critique du
mouvement
, les Anonymous passent,
après un épisode de rétention d’une
vidéo d’apologie de la Scientologie par
Tom Cruise, à des formes d’intervention
directe
(projet Chanalogy)
 :


le 21 janvier 2008, sur
youtube
, est
diffusée une « déclaration aux dirigeants de
la Scientologie
 »
à
travers un vidéo-clip qui
fait le tour du monde. La déclaration est
récitée par une voix de synthèse numérique
pour déjouer les tentatives d’identification
par les services de la secte : « [...]
Anonymous
a
donc décidé que votre
organisation devait être réduite à néant.
Pour le bien de vos adeptes, pour le bien
de l’humanité et pour notre
propre
amusement, nous nous devons de vous
expulser d’internet et de démanteler la
scientologie sous sa forme actuelle. »

D’autres clips suivront. Leur esthétique
postmoderne, notamment les images du
ciel et des nuages qu’ils exposent, sont
particulièrement suggestives d’une forme
de conscience planétaire nouvelle ;

Lire la suite




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2