Réfractions, recherches et expressions anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
1/6 Lire la suite ...
"Aimer la vie" : Rencontre avec Hellyette Bess

« Aimer la vie » nous invite à entrer dans le monde d’Hellyette, à toucher l’état d’esprit d’une femme insoumise, au parcours hors du commun.


2/6 Lire la suite ...
Cronstadt et les révolutions de 1917 à 1921

3/6 Lire la suite ...
La Collapsologie ou l’écologie mutilée

Vient de paraître -


4/6 Lire la suite ...
La Fascinante démocratie du Rojava

5/6 Lire la suite ...
Eduardo Colombo, "Abats l’État !"

Eduardo Colombo (1929-2018), médecin et psychanalyste, a écrit tout au long de sa vie des articles pour la presse anarchiste


6/6 Lire la suite ...
Pensée et action : Amedeo Bertolo, Eduardo Colombo

l’anarchisme comme communauté et comme choix de vie


Préfigurations : par ici l’utopie ?

PNG

Ces dernières années, toute une littérature universitaire et militante (majoritairement anglo-saxonne) se rapporte aux expériences et aux mouvements libertaires actuels à partir de la catégorie de « politique préfiguratrice » (prefigurative politics). Dans les textes francophones, cette expression tarde encore à se faire sa place. On emploierait plus volontiers l’expression « utopies concrètes » forgée par Ernst Bloch si celle-ci n’était désormais si galvaudée (au point de pouvoir être utilisée par le président Macron, ce qui n’est jamais bon signe).
Quoi qu’il en soit, que vaut le rassemblement sous ces étiquettes du mouvement Occupy en Amérique du Nord, des ZAD en France, plus généralement des tentatives de communautés libertaires, rurales ou urbaines, des zones autonomes temporaires, voire de certaines composantes des mobilisations altermondialistes ? Que signifie préfigurer la communauté anarchiste à venir, ou concrétiser ici et maintenant dans une expérience la société nouvelle qu’on souhaite voir advenir ? Pourquoi insister sur le fait que les pratiques de lutte actuelles ne doivent pas entrer en contradiction avec les finalités qui les motivent ? Cela veut-il dire notamment que la révolution sociale ne serait plus à l’ordre du jour, mais ferait place à des expériences locales, diverses, multicolores, reliées entre elles par des réseaux informels ? Ou bien qu’elle devrait désormais se concevoir différemment, à la manière dont quelqu’un comme Gustav Landauer l’envisageait ?
C’est donc aux notions d’utopie et de préfiguration que s’intéresse ce nouveau numéro de Réfractions, conçu et réalisé dans une période où nous avons plus que jamais besoin d’imaginer un meilleur futur et d’œuvrer concrètement à le rendre présent. Tout ce lexique de l’utopie réelle et de la préfiguration ne peut manquer de susciter des interrogations. D’abord parce que, comme toute tentative, celles qui tentent de concrétiser l’utopie et de préfigurer un avenir libertaire s’exposent inévitablement à une fin prématurée ou à l’échec – que ce soit celui des expériences elles-mêmes ou de leur extension et reproduction dans d’autres lieux et sous d’autres cieux. La pire forme de cet échec étant peut-être la défiguration du projet qu’elles portaient initialement. Ensuite parce qu’il n’est pas certain que les idées portées par ce nouveau vocabulaire n’aient pas, à leur tour, été préfigurées dans l’histoire du mouvement anarchiste. C’est en effet une préoccupation ancienne pour les anarchistes que de mettre en cohérence les moyens et les fins, de mettre en acte la morale qu’ils professent et d’affirmer la force à la fois destructrice et créatrice de l’imaginaire subversif – ou tout simplement, comme chez les syndicalistes révolutionnaires, de vouloir « construire la nouvelle société dans le moule de l’ancienne ». Et surtout, il n’est pas certain que ces « politiques préfiguratrices » ne soient pas toujours soutenues, d’une manière ou d’une autre, par un désir de révolution, avec pour horizon une transformation globale et radicale de l’état de choses, et pour point de départ un rejet tout aussi radical des rapports de domination existants.

par Marcira
Article mis en ligne le 24 juillet 2021
Rubrique : Sommaire
Jean-René Delépine
par Marcira
Article mis en ligne le 24 juillet 2021
Rubrique : Sommaire

EN 1982, LA LOI D’ORIENTATION DES TRANSPORTS INTÉRIEURS (LOTI) organisait les conditions d’un droit au transport. Promise pour 2018 (mais la mise en coupe réglée du système ferroviaire et le trophée symbolique du statut des cheminots ont été jugés prioritaires par Emmanuel Macron, et le calendrier sera un peu décalé) c’est désormais une loi d’orientation des mobilités (LOM) qui sera chargée d’organiser un droit aux (...)

André Bernard, Tomás Ibañez
par Marcira
Article mis en ligne le 24 juillet 2021
Rubrique : Sommaire

L’ouvrage de Tomás Ibañez intitulé Nouveaux fragments épars pour un anarchisme sans dogmes, publié en 2017, prend la suite, d’une certaine façon, de Fragments épars pour un anarchisme sans dogmes qui date, lui, de 2010.

Et il nous semble pour le moins curieux que Tomás Ibáñez veuille continuer à enfoncer le clou avec l’expression « anarchisme sans dogmes » qui fleure fort son pléonasme. Car l’anarchisme peut-il être, théoriquement et pratiquement, une démarche dogmatique ? Un anarchisme dogmatique serait (...)

Gilles Gourc
par Marcira
Article mis en ligne le 24 juillet 2021
Rubrique : Sommaire

L’ÉTAT ENTRETIENT UN RAPPORT POUR LE MOINS COMPLIQUÉ à la parole de ses agents. Assez classiquement on pourrait résumer ce rapport par la formule, encore très répandue aujourd’hui, « un fonctionnaire, ça fonctionne ». Son corollaire, du point de vue de la parole, étant que la seule parole autorisée est celle de l’État lui-même, c’est-à-dire de sa hiérarchie, pour la promotion de son action : en un mot « un fonctionnaire, ça ferme sa gueule ». Il n’y a pas de place pour une parole autonome en tant que telle au (...)

Claude Stern
par Marcira
Article mis en ligne le 24 juillet 2021
Rubrique : Sommaire

« Nous ne sommes pas encore à l’époque heureuse où nous pourrons enfin nous dispenser d’être outranciers et d’exagérer : nous ne sommes pas encore à l’époque de la sobriété. » L’avertissement lancé par Günther Anders dans le premier paragraphe de son essai Sur la bombe et les causes de notre aveuglement face à l’apocalypse (1956) correspond assez bien à la manière dont Jean-Marc Royer conduit sa réflexion dans son ouvrage Le monde comme projet Manhattan. S’inscrivant à l’évidence dans le sillage du philosophe (...)

Pierre Sommermeyer
par Marcira
Article mis en ligne le 24 juillet 2021
Rubrique : Sommaire

QUAND JE SUIS PARTI, JE SAVAIS QUE JE NE REVIENDRAIS PAS. J’ai pris le train, j’avais un passeport, je suis passé en Allemagne. Je retournais au pays de mes parents. Mon père était entré en France entre deux postes frontières. Ma mère avait pris un train qui passait par la Tchécoslovaquie. Moi, je prenais le chemin inverse. Naturellement. Je vivais alors dans un milieu où la notion de légalité était très aléatoire. Un milieu de survivants qui le savaient sans jamais le revendiquer. J’ai emprunté des (...)

André Bernard
par Marcira
Article mis en ligne le 24 juillet 2021
Rubrique : Sommaire

Pendant la guerre 1939-1945, dans le petit village savoyard où j’habitais, mon père était passeur, c’est-à-dire qu’avec certains de ses collègues douaniers il faisait franchir clandestinement la frontière suisse à des juifs et à d’autres ; il était également agent de liaison de la Résistance, et il arrivait que des maquisards séjournent plus ou moins longtemps dans notre maison. En 1944, mon copain de classe (6 ans), un voisin avec qui je m’étais disputé, me dit : « Je sais qu’il y a des maquisards chez (...)

Jean-Christophe Angaut
par Marcira
Article mis en ligne le 24 juillet 2021
Rubrique : Sommaire

DANS UN NUMÉRO QUI PROPOSE DES ÉCLAIRAGES LIBERTAIRES SUR LES PRATIQUES de discrétion, de dissimulation, voire de clandestinité, on ne peut manquer de se remémorer les pratiques de certains des premiers anarchistes en la matière, et tout particulièrement l’énergie que dépensa Michel Bakounine à constituer des sociétés secrètes. Mais on ne peut non plus manquer de se demander ce que de telles pratiques ont encore à nous dire aujourd’hui, si elles n’appartiennent pas à un passé définitivement révolu, et ne (...)

Alain Thévenet
par Marcira
Article mis en ligne le 24 juillet 2021
Rubrique : Sommaire

CET HOMME D’UNE TRENTAINE D’ANNÉES VIENT D’UNE ANCIENNE colonie française, sous l’emprise aujourd’hui, comme beaucoup d’autres, de dirigeants dont le souci est de garder un poste lucratif, soutenus par des sociétés pétrolières (ou autres) appuyées par les gouvernements occidentaux, dans une âpre concurrence avec la Chine unissant l’héritage communiste le plus totalitaire au capitalisme le plus sauvage.

Poursuivant des études supérieures, il préparait une thèse qui l’amenait à se rendre fréquemment en (...)

Bernard Hennequin
par Marcira
Article mis en ligne le 24 juillet 2021
Rubrique : Sommaire

« Pourquoi l’anonymat ? Un certain nombre de lecteurs nous ayant posé cette question, nous leur donnons les précisions suivantes :

• parce que nous estimons que le journal d’une organisation ne doit pas servir de tremplin pour arriviste,

• parce qu’il doit être une propriété collective et ne doit servir qu’à sa défense exclusive,

• parce qu’en signant ses articles, l’individu se met en évidence et tôt ou tard, il marchande sa valeur morale. Il y a dans ce domaine plusieurs façons d’opérer,

• parce (...)

Pierre Tramu
par Marcira
Article mis en ligne le 24 juillet 2021
Rubrique : Sommaire

Le collectif Écran Total cherche à opposer une résistance à la déshumanisation du travail par le management, la bureaucratie et l’informatique. L’histoire de la formation de ce collectif remonte aux années 2000, lorsque des parents d’élèves et des directeurs d’école s’étaient opposés à la collecte de données personnelles sur les enfants scolarisés, via le logiciel Base-élèves. Plus tard, à partir de 2011, un certain nombre d’éleveuses de brebis et d’éleveurs de chèvres se sont organisés collectivement pour (...)






























Actualités

Tout est pour le mieux dans le pire des mondes

Fiction politique et sociale sur le monde présent, à la fois pamphlet et (...)

Utopies et politique

le 1er avril 2021

La Commune de Paris

L’ensemble des connaissances sur la Commune en un seul volume, plus de 600 (...)

CHoisir à vingt ans

Réfractaires à la guerre d’Algérie

Statistiques du site

  • Nombre total de visites :
    532281 visiteurs
  • Nombre de pages visitées :
    1306638 pages
  • Moyenne depuis 365 jours :
    180 visites par jour
  • Plus grosse journée
    le 19-01-2018
    avec 3059 visiteurs
  • Aujourd'hui :
    72 visiteurs
  • Actuellement en ligne :
    3 visiteurs
  • Ce site compte : 6 auteurs 172 rubriques 1321 articles 35 commentaires 49 mots-clés 11 sites référencés
  • Dernier article paru :
    le 24 juillet 2021
    "Préfigurations : par ici l’utopie ?"


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2