Ba Jin [Pa Kin] anarchiste

A contretemps n° 45
mercredi 13 mars 2013
popularité : 3%

Le nouveau numéro du bulletin de critique bibliographique "A contretemps" est consacré à l’écrivain chinois Ba Jin, connu aussi sous la transcription Pa Kin (1904-2005), qui a été jusqu’à la fin des années quarante un militant, essayiste et traducteur anarchiste très actif. Rallié par la suite au maoïsme, chargé de fonctions importantes, il est victime lui-même de la "révolution culturelle". Rescapé, il reviendra longuement dans ses mémoires sur cette période "calamiteuse". Après la mort de Mao, Ba Jin redevient une personnalité de premier plan et se voit aussi comblé d’honneurs hors de Chine. Il est même question de lui comme candidat possible au prix Nobel de littérature.

Ba Jin a écrit vingt romans, treize recueils de nouvelles et de contes, cinq écrits de voyages et douze volumes d’essais.

Evoquant en introduction "le drame intime qui fut le sien et (...) l’étrange relation d’insincérité qu’il maintint, dans la clandestinité de son être, en République populaire de Chine, avec ses rêves de jeunesse et l’idée libertaire qui les éclaira", A contretemps concentre son apport sur la période d’intense activité militante de celui qui fut la figure la plus importante de l’anarchisme chinois.

Le numéro s’ouvre sur sa biographie par le sinologue Angel Pino qui est aussi le principal artisan de cette publication. Il y signe plusieurs autres articles : "Naissance d’un militant anarchiste", "Ba Jin et la plate-forme d’Archinov", "Ba Jin et Berkman, de la traduction à l’écriture palimpseste", "Ses correspondants anarchistes à l’étranger". C’est Angel Pino aussi qui fait l’inventaire des œuvres de Ba Jin parues en français.

Les traductions de littérature anarchiste publiées par Ba Jin avant 1949 sont recensées, resituées dans le cours de sa vie, par un mystérieux C. T. Tien, "professeur en Chine", dont l’étude a été publiée en 1964 à Mexico par la revue Tierra y Libertad.

Jean-Jacques Gandini, qui est lui-même auteur de "Pa Kin, le coq qui chantait dans la nuit" (Atelier de création libertaire, 1985) clôt le numéro par ses "Notes sur l’anarchisme chinois dans la première partie du XXe siècle".

Ces articles encadrent divers textes de Ba Jin, dont une nouvelle, Le Tonnerre (1933).

Angel Pino a collaboré à Réfractions, en particulier pour la traduction d’une nouvelle de Ba Jin, "La chaise électrique", sur Sacco et Vanzetti

http://refractions.plusloin.org/spi...

Jean-Jacques Gandini est membre du collectif de notre revue.


Adresse : Fernand Gomez, 55 rue des Prairies, 75020 Paris

(« Pas de prix, juste des frais ». La vaillante équipe appelle au soutien des lecteurs après les coûts de ce numéro volumineux)

Le dernier numéro d’A contretemps mis en ligne (n° 40 - mai 2011) était consacré à "L’écart situationniste"

http://acontretemps.org/

Le dernier numéro "papier", paru en novembre 2012, avait pour thème central la personnalité du peintre mexicain Vlady (1920-2005), fils de Victor Serge.