Réfractions, recherches et expressions anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
Faut-il décoloniser l’anarchisme ?
Marianne Enckell
Article mis en ligne le 18 novembre 2020

par bakgaut
logo imprimer

FAUT-IL DÉCOLONISER L’ANARCHISME ?

Marianne Enckell

Les expressions « post-colonial » et « décolonial » font couler beaucoup d’encre dans les universités, beaucoup de salive dans des assemblées militantes ; elles posent la question de savoir si et comment l’Occident colonisateur a construit et continue de construire l’« Autre » colonisé•e ou racisé•e (généralement issu•e de peuples ou groupes anciennement colonisés). La décolonisation n’a évidemment pas fait disparaître la « colonialité », les ségrégations, les inégalités dont pâtissent ces « Autres ». C’est surtout aux États-Unis que sont apparus des courants se revendiquant de « l’anarchisme post-colonial », notamment parmi les Anarchist People of Color (APOC).
Questions de société actuelles,mais qui contestent souvent l’héritage des Lumières, considérées comme responsables de l’hégémonie de l’Occident, de l’universalisme opposé aux différences culturelles, d’une histoire mensongère. Les anarchistes critiqueraient les luttes de libération nationale des peuples colonisés, confondant cette forme de nationalisme avec la construction de nouveaux États, ignorant les traditions libertaires des peuples indigènes. Ils poseraient ainsi une hiérarchie dans les oppressions et les discriminations. Je caricature, probablement, mais c’est ce qui ressort des textes que j’ai pu lire.

Lire la suite en pdf


Téléchargements Fichier à télécharger :
  • refr40_11-enckell.pdf
  • 137.6 ko / PDF


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2