Marseille - « Les philosophes des Lumières »

Cycle de philosophie à l’Université populaire
lundi 5 octobre 2015
par  Refractions
popularité : 9%

Les mercredis 16, 23 et 30 septembre 2015, les 7 et 21 octobre ainsi que les 4, 18 et 25 novembre, de 19 à 21 heures

l’Université populaire de Marseille proposera un cycle de conférences sur

« les philosophes des Lumières, à la recherche d’un fondement naturel des institutions humaines »

par Annick Stevens

au Théâtre Toursky, 16 Promenade Léo Ferré, 13003 Marseille (métro National).

Ce cycle est ouvert à tous et gratuit, sans inscription (mais il est recommandé de suivre tout le cycle). Conformément à l’esprit de l’Université populaire, chaque séance comporte un exposé d’un peu plus d’une heure, le reste étant consacré à la discussion, à l’échange d’idées ou aux extensions souhaitées par le public.


Refusant tout présupposé théologique en philosophie, conscients par ailleurs des difficultés de l’idéalisme cartésien, les philosophes français du XVIIIe siècle ont emprunté à leurs prédécesseurs anglais une méthode empirique pour la connaissance, un fondement utilitariste de la morale et de la politique, et une explication scientifique du monde, que les plus radicaux ont menée jusqu’à la conception d’une matière homogène en perpétuelle évolution où tout se forme et disparaît suivant une dynamique strictement déterministe.

Nous allons parcourir quelques-unes de leurs diverses propositions en mettant à l’épreuve leur cohérence et la profondeur de leur pouvoir explicatif. Par exemple : comment comprendre que la sensibilité soit une propriété générale de la matière ? Comment rendre compte de la volonté sans la liberté ? Existe-t-il vraiment des invariants de la nature humaine sur lesquels il soit légitime de fonder le droit et l’organisation politique ; et, si oui, comment concilier l’universalisme de l’espèce et les particularités culturelles ?

Dans ce parcours, nous ne perdrons jamais de vue l’esprit des Lumières, suivant lequel toutes ces questions doivent avant tout servir l’objectif d’émanciper, d’instruire, de pacifier, de perfectionner l’humanité.

Pour tout renseignement complémentaire, écrire à : Annick.Stevens@numericable.fr

Annick Stevens fait partie du collectif de Réfractions.


le site de l’Université populaire

le blog d’Annick Stevens