LIBERTARIAS ! Femmes, militantes et anarchistes, de l’Espagne à l’exil (1934-1975)

Journée d’études à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour
mardi 3 mars 2015
par  Refractions
popularité : 8%

Le vendredi 20 mars 2015, 9h30-18h, à l’amphithéâtre de la Présidence

de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour

La place des femmes libertaires dans le processus de la Révolution
Espagnole de 1936-1939, a souvent été mis en lumière à travers le
rôle de militantes connues et moins connues (Federica Montseny,
Lucía Sánchez Saornil, Amparo Poch, Lola Iturbe, Mercedes
Comaposada, Sara Berenguer, Pepita Carpeñas, les rédactrices de
Mujeres Libres, Antonia Fontanillas Borras, à qui cette journée sera
dédiée) dans une démarche souvent prosopographique.

L’étude de leur rôle comporte de nombreuses facettes encore
inexplorées, notamment liées à l’émergence d’une authentique
parole féminine au sein du mouvement anarchiste espagnol (déjà
très implanté depuis la fin du XIXème siècle), à la constitution d’un
véritable réseau militant, dont les pratiques se prolongent dans
l’Espagne franquiste et dans l’exil de l’autre côté des Pyrénées, avec
des fortunes diverses.

Dans cette perspective, cette journée d’études se propose
d’analyser le discours libertaire au féminin, grâce à des approches
historiques, sociologiques, littéraires ou artistiques qui viendront
alimenter un débat autour des sociabilités anarchistes et de la
question du genre dans le militantisme en général.

David Doillon, membre du collectif de Réfractions, participera à cette journée d’études et interviendra sur

"Francisca Saperas Miró, la mère des anarchistes de Barcelone"

le programme :

PDF - 245.8 ko