Marseille - Géographie et anarchie

conférence de Philippe Pelletier
vendredi 10 janvier 2014
popularité : 3%

Le samedi 11 janvier 2014 à 17 heures,

au local du CIRA, 50 rue Consolat 13001 Marseille (entrée libre)

Géographie et anarchie : quels rapports, quelle émancipation ?

par Philippe Pelletier

Après une vague de théoriciens anarchistes plutôt concernés par la sociologie, le droit ou la science politique (Godwin, Proudhon, Bakounine), arrive une génération centrée sur la géographie (Élisée Reclus, Pierre Kropotkine, Léon Metchnikoff, Charles Perron, Michel Dragomanov).

La concomitance de ce phénomène avec la création du mouvement anarchiste organisé sous ce nom (à partir de la fin des années 1870), ne relève pas du hasard. Elle peut s’expliquer par l’essor du projet communaliste malgré l’échec de la Commune de Paris, par la fin de la Première Internationale et l’essor du marxisme dans les milieux d’abord intellectuels puis ouvriers.

Par ailleurs, si l’on admet que le monde actuel n’est ni post- industriel, ni post-moderne mais au contraire hyper-industriel et hyper-moderne, la géographie et l’anarchisme développés par Reclus ou Kropotkine en plein cœur de la révolution industrielle et des sociétés modernes peuvent être relus et ré-analysés en fonction des problématiques actuelles, à commencer par les questions de l’environnement (écologie) et de la démographie (malthusianisme).

Alors que le marxisme ou la religion donnent une importance prioritaire à l’histoire (succession des modes de production pour l’un, croyance dans le messie du passé-futur et dans le paradis de l’après), les mouvements sociaux actuels se focalisent sur des problématiques géographiques : réappropriation des espaces et des lieux publics, contestation de grands projets d’aménagement et occupation des lieux (Notre-Dame-des-Landes en Bretagne, NO TAV en Italie), création de zones d’autonomie, essor de mouvements reliant directement la production et la consommation qui posent la question de la terre (agriculture, ruralité) et du transport (AMAP, coopératives).…

Géographie et anarchie : Reclus, Kropotkine, Metchnikoff par Philippe Pelletier. Éditions du Monde libertaire : Les Éditions Libertaires, 2013. 640 pages. 24 euros.

Anarchisme, vent debout ! : idées reçues sur le mouvement libertaire par Philippe Pelletier. Le Cavalier bleu, 2013. 250 pages. (Idées reçues. Grand angle). 22 euros.

Élisée Reclus : théorie géographique et théorie anarchiste par Philippe Pelletier. La notion de littérature anarchiste par Jean-Pierre Lecercle. Place d’armes, 2013. 130 pages. Textes de conférences données dans le cadre de la Rencontre internationale de Saint-Imier, 8-12 août 2012. 9 euros.

Élisée Reclus et nos géographes : textes et prétextes : textes du colloque de Lyon, 2005, ouvrage coordonné par Isabelle Lefort et Philippe Pelletier. Noir et rouge, 2013. 453 p. 20 €.

Ces quatre ouvrages sont disponibles au CIRA.