Michel Bakounine - Catéchisme révolutionnaire

Vient de paraître
dimanche 27 octobre 2013
popularité : 4%

Michel Bakounine – Principes et Organisation de la Société Internationale Révolutionnaire

Editions du Chat ivre, 150 pages, 9,60 €

Les deux textes de Bakounine réunis ici, son Catéchisme révolutionnaire et les statuts de la société secrète dont le Catéchisme constitue le programme (1866), présentent un premier état de l’anarchisme bakouninien.

Le Catéchisme pose les fondements d’une société débarrassée de l’exploitation, du patriarcat et de l’État. Le long texte sur la société internationale révolutionnaire qui l’accompagne est un inédit qui permet de se faire une idée de la conception que possédait alors Bakounine du fonctionnement des organisations révolutionnaires.

Le texte est présenté par Jean-Christophe Angaut, maître de conférences de philosophie à l’École Normale Supérieure de Lyon, et membre du collectif de Réfractions, qui a également corrigé et annoté le texte sur la base des manuscrits originaux.


L’édition du Catéchisme est la première qui parvienne à ce degré de fiabilité dans l’établissement du texte. Une première publication avait eu lieu dans l’anthologie de Daniel Guérin Ni Dieu Ni Maître, qui avait été reprise peu près à l’identique à l’Herne il y a quelques années. On le trouvait par ailleurs dans cette même version sur Internet. Cette version était toutefois entachée de nombreuses erreurs de transcription, et elle comportait par ailleurs des titres qui n’étaient pas toujours présents dans l’original. L’importance de ce document tient notamment au fait qu’il s’agit de la première présentation (un peu) méthodique des idées politiques et sociales qui caractérisent le premier anarchisme de Bakounine.

Quant au texte sur l’organisation révolutionnaire internationale que Bakounine tentait de fonder à l’époque, il n’avait jamais fait l’objet d’une édition papier. Cela tient peut-être à la bizarrerie de ce document, sorte de longue description d’un organigramme fort compliqué, mais aussi sans doute au fait que les éditeurs et commentateurs de Bakounine ont souvent été peu à l’aise avec le goût du révolutionnaire russe pour ce genre d’entreprises, qu’ils regardaient ou bien comme un attachement à des formes d’organisation appartenant au passé, ou bien comme une sorte de jeu, destiné notamment aux Italiens, friands, dit-on, de ce genre de choses, ou bien encore comme la simple formalisation d’amitiés politiques.

Jean-Christophe Angaut

source

Editions Chat Ivre


Jean-Christophe Angaut a aussi publié récemment

Michel Bakounine, Confession

Le Passager clandestin, 2013, 110x170mm, 192 pages, 9 €

Présentation et notes de Jean-Christophe Angaut

Plus d’information