"Autorité et Liberté : l’anarchie et le problème du politique"

Colloque de l’Université François-Rabelais de Tours
lundi 16 septembre 2013
popularité : 7%

L’Université François-Rabelais de Tours organise le jeudi 26 et le vendredi 27 septembre 2013 un colloque international sur le thème :

"Autorité et Liberté : l’anarchie et le problème du politique"

Argumentaire

Expression particulière de l’idéal moderne d’émancipation, l’anarchisme s’est distingué dans l’histoire des idées politiques et sociales par sa critique radicale du politique en tant qu’organisation étatique de la sphère publique : l’an-archie signifie d’abord la réappropriation sociale de la dimension publique, et, dans la tradition anarcho-syndicaliste, la résorption du politique dans l’économique et le social. Pourtant, l’histoire de l’anarchisme des XIXe et XXe siècles est traversée par une tension permanente entre le projet d’une organisation anti-autoritaire et anti-étatiste de la société (principe de liberté) et la nécessité d’utiliser la médiation politique-étatique comme forme d’action (principe d’autorité).

La solution fédéraliste proposée par Pierre-Joseph Proudhon au XIXe siècle, la Commune de Paris en 1871, ou l’action des anarchistes de la CNT participant au gouvernement républicain durant la guerre civile espagnole en sont quelques exemples. Cette tension a traditionnellement été interprétée comme une forme d’incohérence : pour les critiques de l’anarchisme, elle révèle un « archaïsme » aveugle à la « modernité politique » qui serait indissociable de la forme étatique ; pour des anarchistes, l’« incohérence » a pu être assimilée à une inconséquence avec l’idée anarchiste voire à une « trahison ». Malgré leurs différences, ces deux lectures ont en commun d’effacer la tension de l’idée anarchiste et donc les questions dont elle est porteuse.

Lire la suite

Lieu du colloque :

Bibliothèque universitaire de Tours

3 rue des Tanneurs, Tours (37)


Voir le programme :

PDF - 1.3 Mo