"Israël/Palestine" par Pierre Stambul

" Du refus d’être complice à l’engagement"
mardi 9 avril 2013
popularité : 1%

A Bordeaux, le mercredi 24 avril à 20 heures, présentation par Pierre Stambul de son ouvrage Israël-Palestine et conférence-débat sur le sionisme.

Organisées par le Cercle libertaire Jean-Barrué (FA) et l’Union juive française pour la paix et la librairie du Muguet.

A l’Athénée libertaire, 7, rue du Muguet.

http://cerclelibertairejb33.free.fr/


"Israël/Palestine : du refus d’être complice à l’engagement"

éditions Acratie, 2012, 596 pages, 25 euros.


Pierre Stambul sera présent à trois autres réunions publiques :

- le samedi 20 avril à Poitiers (à 15 h à la Maison du peuple - rue Arsène Orillard)

- le lundi 22 avril à Nantes (à 20 h 30 à l’Association 17 - 17 rue Paul Bellamy)

- le mardi 23 avril à Saint-Nazaire


Pourquoi cette guerre du Proche-Orient depuis presque un siècle ? Pourquoi le colonialisme discrédité ailleurs est-il ouvertement à l’œuvre dans les Territoires occupés ? Pourquoi le peuple palestinien, continue-t-il à payer pour un génocide européen ? Comment le sionisme a-t-il réussi à manipuler de façon aussi efficace l’histoire, la mémoire et les identités juives tout en assurant l’impunité d’Israël et son soutien inconditionnel par les États occidentaux ? Comment fonctionne le complexe de Massada qui persuade les Juifs que ce sont toujours eux les victimes ? Comment la société palestinienne résiste-t-elle ? Pourquoi le boycott, le désinvestissement, les sanctions sont-ils la meilleure arme pour l’aider ?

Un livre dense, où Pierre Stambul explique "son" identité, la forme de judaïté qui lui a été transmise et sa rupture avec le sionisme. L’antisionisme juif est devenu fondamental car cette guerre n’est pas une guerre raciale ou religieuse. Ce livre regroupe toutes les brèves et analyses parues dans L’École émancipée avant 2002 puis dans L’Émancipation et montre le rouleau compresseur colonial qui détruit peu à peu la Palestine. Des questions clés sont abordées : l’antisémitisme instrumentalisé par le sionisme pour criminaliser toute critique, les religions qui ont compliqué cette guerre sans en être à l’origine, le monde arabe en une période de révolutions inachevées. On y vit les débats quotidiens de l’UJFP (Union juive française pour la paix) dans laquelle Pierre Stambul milite depuis 10 ans.

Le débat abordera l’avenir de cette guerre devenue emblématique, la nécessité d’un engagement de toutEs pour les droits du peuple palestinien. Il examinera les débats actuels : le rôle de l’ONU, un État/deux États…"

Par ailleurs, Pierre Stambul est un militant syndical de sensibilité communiste libertaire.