La Fédération jurassienne

de Marianne Enckell
mardi 11 septembre 2012
popularité : 15%

Entremonde vient de publier une nouvelle édition de "la Fédération jurassienne" de Marianne Enckell, animatrice du CIRA Lausanne (Centre internalional de recherches sur l’anarchisme) et membre du collectif de Réfractions.

Il y a 140 ans, la Fédération jurassienne est exclue de la Première Internationale dont elle était une section depuis 1870. C’est de cet événement que va naître la Première Internationale anti-autoritaire, cet « embryon de la future société humaine où la liberté et la fédération s’opposent à la dictature ». Dans le Jura suisse, autour des villes horlogères de Saint-Imier et de la Chaux-de-Fonds et de personnalités telles que James Guillaume ou Mikhaïl Bakounine, le courant anarchiste anti-autoritaire s’organise.

Agissant tel un aimant, la Fédération jurassienne attire vers elle des révolutionnaires de toute l’Europe, des anciens communards en exil au jeune Pierre Kropotkine. Ils diffusent le Bulletin de la Fédération jurassienne de l’Association internationale des travailleurs à plus de 600 abonnés dans une dizaine de pays et développent une stratégie de propagande par le fait destinée à électriser les peuples et tendre vers une révolution qui ne viendra pas.

Dans cet ouvrage d’histoire richement documenté, Marianne Enckell retrace la façon dont le Jura bernois et les Montagnes neuchâteloises sont devenues l’épicentre du mouvement anti-autoritaire radical en Europe entre 1870 et 1880.

Marianne Enckell, La Fédération jurassienne

Editions Entremonde, collection La Rupture, 2012

180 pages, 10 euros.

http://www.entremonde.net/La-Federation-jurassienne