Eclectisme et dimension autodictate de l’anarchisme ouvrier

"A contretemps" n° 41
samedi 10 septembre 2011
popularité : 6%

Dans son n° 41 (septembre 2011) le bulletin de critique bibliographique A contretemps reprend une étude de Daniel Colson sur "Eclectisme et dimension autodictate de l’anarchisme ouvrier" extraite des actes du colloque "Autour de Jacques Rancière : le maître ignorant et l’égalité des intelligences" (Saint-Etienne, janvier 2007). Ces actes ont été publiés en 2010 par les éditions de l’université Jean-Monnet de Saint-Etienne ("Figures du maître ignorant : savoir et émancipation").

"Ce choix nous a été dicté par deux considérations : la première tient à l’évidente qualité de ce texte ; la seconde au fait que notre éclectique - et parfois autodidacte - lectorat ne serait sûrement pas allé le lire là où il se trouve, et cela simplement parce qu’il ne fréquente pas toujours les mêmes cercles du savoir".

Cette longue étude est suivie de la recension d’un recueil d’articles d’Anselme Jappe, "Crédit à mort. La décomposition du capitalisme et ses critiques" (Nouvelles éditions Lignes, 2011) par Pascal Dumontier.

Également au sommaire : des commentaires de José Fergo sur quelques publications sur l’anarchisme espagnol, de Freddy Gomez sur Être anarchiste oblige d’André Bernard, et toute une série de notes de lecture.

Adresse : Fernand Gomez, 55 rue des Prairies, 75020 Paris

(« pas de prix, juste des frais »)

Le dernier numéro d’A contretemps mis en ligne (n° 37, mai
2010) était consacré au syndicalisme révolutionnaire.

http://acontretemps.org/