Larry Portis nous a quittés

mardi 7 juin 2011
par  *
popularité : 1%

Aujourd’hui, dimanche 5 juillet, nous apprenons la disparition brutale de Larry. Stupeur, incompréhension ne suffisent pas à exprimer notre peine. Il venait de faire un tour de France pour présenter ce qui ne devait pas être son dernier livre Qu’est-ce que le fascisme ? .
Partout il avait été accueilli avec chaleur et intérêt.

Le collectif de Réfractions assure sa compagne Christiane Passevant de sa profonde sympathie.


Une rencontre en hommage à Larry Portis

aura lieu le samedi 2 juillet 2011 à partir de 18 heures

à l’Espace Louise Michel

42 ter rue des Cascades

Paris 20e, métro Pyrénées


Communiqué des éditions CNT-RP :

Décès de notre compagnon Larry Portis

Notre compagnon Larry Portis, auteur de deux ouvrages édités par les éditions CNT : La Canaille ! Histoire sociale de la chanson française et Le Fascisme aux États-Unis, est décédé d’un infarctus le 4 juin à son domicile cévenol.

Larry Portis est né aux États-Unis, à Bremerton, Washington. Il a grandi dans une famille ouvrière à Seattle (Washington) et Billings (Montana). En 1968, il est sorti diplômé de l’Université d’État de Billings au Montana, où il fut très actif sur le plan politique. De 1965 à 1968, il a écrit le journal de l’université La Riposte et créé un journal clandestin La Presse libre étudiante. Pour gagner sa vie, plus tard il se mit à travailler et il participa aux luttes des employés de la compagnie des eaux. Il obtint une maîtrise et un doctorat en histoire en 1975 à l’Université du nord de l’Illinois où il soutint une thèse sur les débuts de la sociologie en France au XIXe siècle. Puis en 1974, il milita pour soutenir le syndicat des travailleurs agricoles de la région. À cette époque, il exerça plusieurs métiers pour gagner sa vie. C’est en 1977 qu’il quitta les États-Unis pour l’Europe où il voyagea et où il effectua plusieurs petits travaux.

Lire la suite


Communiqué d’Alternative libertaire : Larry Portis est mort

C’est avec stupeur que nous avons appris la mort de Larry Portis survenue samedi 4 juin à son domicile dans les Cévennes. Larry avait prévu ce jour-là d’intervenir à la fête d’Alternative libertaire à Toulouse dans le cadre d’un débat sur la montée de l’extrême droite.

Depuis le début de l’année nombre de militantes et militants d’AL l’avaient côtoyé à l’occasion de débats axés sur le même thème dans lesquels il présentait ses thèses exposées dans son dernier ouvrage Qu’est-ce que le fascisme ?

Lire la suite


sur la liste de raforum

le témoignage de Ronald Creagh

J’ai le très grand regret d’annoncer la mort inattendue de Larry Portis, terrassé par un infarctus, le 4 juin dernier. Professeur à l’Université de Montpellier 3, il venait à peine de prendre sa retraite.

Fils d’ouvriers, il fait des études en histoire, quitte les Etats-Unis en 1977, et deviendra enseignant dans plusieurs universités en France. Educateur authentique, il était à l’écoute des étudiants, surtout de ceux qui étaient les plus défavorisés, en raison de leurs origines ou de leurs opinions politiques. En tant que chercheur, il est l’auteur de nombreux livres et articles, et ses intérêts couvraient une riche gamme : le mouvement ouvrier aux Etats-Unis, le fascisme, la chanson révolutionnaire ; il était en train d’écrire son troisième roman.

Mais Larry a principalement été un militant. Discret et dévoué, sa générosité était sans limites. Conférencier, ses exposés étaient accessibles à tous, et il se dépensait sans compter dans les diverses villes du pays.

Avec lui, nous perdons un militant historique, qui fut membre de l’équipe éditrice des éditions Spartacus, de 1984 à 1989, collabora à la rédaction de plusieurs revues, dont "L’Homme et la Société", "Le Monde libertaire", "Alternative libertaire", "Gavroche", et divers magazines en ligne. A Montpellier, il participa à la fondation d’un collectif qui regroupe des Américains de la région, le Collectif pour la paix et la justice.

Nous lui devons en particulier les pages anglaises de notre revue en ligne "Divergences"

Et surtout, nous perdons en lui un ami, et au sens fort du terme, un pur, un homme d’honneur.

Nous redisons notre affection à tous ses proches, et notamment à Christiane et aux membres de la famille.

Larry, tu resteras présent dans la vie intime de tous ceux qui t’ont connu ou qui te liront.

Ronald Creagh


Voici tournée par TVbruitssa conférence de Toulouse le 28 avril 2011 :

width="400"
height="320"
allowscriptaccess="always"
allowfullscreen="true"
flashvars="width=400&height=320&file=http://2011.tvbruits.org/confrenceportis.flv&logo=http://tvbruits.org/logo.png"
/>