Peut-on être radical et pragmatique ?

mercredi 17 février 2010
par  ps
popularité : 18%

Éditeur : Textuel, Paris
Collection : Petite encyclopédie critique
Description : 141 pages ; (19 x 12 cm)
EAN13 : 9782845973589


Résumé

Cette synthèse de l’histoire de la gauche radicale apporte des éléments d’analyse sur les enjeux du renouveau contestataire.

Quatrième de couverture
Peut-on être radical et pragmatique ? Le renouveau de la contestation sociale à partir des années 1990 en France a souvent été qualifié tout à la fois de « radical » et de « pragmatique ». Dans quelle mesure ces deux termes, souvent opposés, peuvent-ils être associés ? Irène Pereira revient sur des controverses historiques ayant marqué l’histoire du mouvement ouvrier et des gauches, avec une attention particulière aux courants libertaires. Dans un deuxième temps, elle s’arrête sur « le nouvel esprit pragmatique » d’une partie des mouvements sociaux actuels.


Extrait du Monde

Philippe Corcuff, maître de conférences en science politique à l’Institut d’études politiques de Lyon et membre du conseil scientifique d’Attac

"Aller à la rencontre d’une certaine gauche mélancolique"

Vous êtes des universitaires engagés politiquement. Cette collection marque-t-elle aussi l’émergence d’une nouvelle génération de chercheurs militants ?

Le vivier de notre collection est constitué par des doctorants en fin de thèse ou de jeunes docteurs. Deux de nos auteurs, Lilian Mathieu et Cédric Durand, sont membres du Nouveau Parti anticapitaliste, Irène Pereira appartient à l’organisation politique Alternative libertaire, quant à Stéphane Lavignotte, c’est un ancien animateur des Jeunes Verts devenu pasteur. Leurs trajets politiques sont divers, mais il se retrouvent autour d’un même projet : mettre leurs recherches au service de la critique sociale.