Messages, critiques et commentaires

vendredi 10 juin 2005
popularité : 7%

Bienvenue sur ce forum.

Vous avez lu un article
et vous avez un autre point de vue,
dites le nous.
Notre revue vous intéresse ou pas,
nous serions intéressés par votre opinion.
Merci de nous en faire part

Le forum des commentaires est fermé

(par suite d’invasions de publicités et d’annonces)

mais vous pouvez toujours nous écrire


Lire la discussion sur l’article Droit, nature et organisation politique d’après Aristote d’ Annick Stevens


Commentaires  (fermé)

Logo de webmestre
samedi 21 mai 2011 à 14h34 - par  webmestre

Bonjour

brève réaction à l’article de P. Pelletier du dernier Réfractions (n° 26)

Malgré un démarrage intéressant et documenté, P. Pelletier plonge après dans une critique tous azimuts des courants et pensées écologistes en utilisant des arguments parfois trop simplistes (sur le réchauffement climatique, sur le capitalisme et la surproduction). Cela devient binaire et contre-productif.

La finitude de la terre est un fait naturel et une donnée incontestable. Les inégalités sociales sont un fait social que l’on combat. D’accord aussi, et ce ne peut pas être incompatible puisque le premier ne changera pas. On peut donc combiner anarchisme ET écologisme, comme partage des richesses ET décroissance. Ce qui est déjà fait par d’autres.

Alors oui l’écologie est partiellement récupérée par les pouvoirs en place et le patronat, oui il y a des écolos illuminés, oui il y a chez les "décroissantistes" des férus du système électoral, etc. Cela rend nécessaire des précisions et des éclaircissements. Mais contrairement à ses prétentions, l’article cité me semble aller en sens inverse.

Bruno Alonso

Logo de webmestre
mercredi 24 juin 2009 à 11h22 - par  webmestre

Anticléricalisme

On peut lire sur ce sujet :
Marc PREVOTEL, Cléricalisme moderne et mouvement ouvrier , Fédération nationale de la libre pensée, Editions libertaires, 2008, 279 p., 14 euros.
Voir la note de lecture dans le n° 22 de Réfractions, Le réveil des illégalismes, paru en mai 2009.

Logo de webmestre
mercredi 24 juin 2009 à 11h17 - par  webmestre

L’anticlérical, un surhomme ?

Bonjour. Je viens de lire l’article "L’anticlérical, un surhomme ?".Je souhaite profiter de l’occasion pour rappeler la définition d’anticlérical.

Le cléricalisme est une opinion qui consiste à vouloir que les religions interviennent dans les affaires publiques et politiques.

L’anticléricalisme est simplement le fait de s’opposer au cléricalisme. Il n’y a donc pas d’anticléricalisme et d’anticléricaux s’il n’existe pas de déclarations ou d’actions cléricales.

On n’en manque pas actuellement. Pour ne citer que quelques faits récents : la reconnaissance des diplômes délivrés par les universités confessionnelles, les propositions de lois destinées à garantir "la parité entre l’enseignement public et privé", la présence des représentants des religions dans les commissions telles que celles qui ont élaboré le Livre Blanc de la Défense, leur consultation pour le rapport parlementaire sur la bioéthique, les messes annuelles à Ste. Clothilde pour donner aux hommes et femmes politiques les instructions du Vatican, la disponibilité et le labeur incessant du service paroissial d’études politiques dans la même église aux portes de l’Assemblée Nationale etc...

Quand aux protestants, dont les Evangélistes, ils ne sont pas les derniers à réclamer leur part d’intrusion.

En tant que militante laïque, je suis anticléricale, selon la définition que j’en ai donnée.

En tant que libre-penseuse, je suis opposée aux dogmes et à l’obscurantisme qui peut être criminel. Par exemple, aux USA, pour ces parents évangélistes qui ont préféré faire confiance à leurs prières plutôt qu’à l’appel d’un médecin qui aurait pu sauver leur fillette.

En temps qu’athée, je ne me sens pas surhomme (ni surfemme..), mais je suis bien contente d’avoir choisi, après réflexion rationnelle, d’être auto-suffisante.

Bien cordialement.

Danièle Dugelay.

[Note du site : l’article en question est paru dans le n° 15 de Réfractions - Privés, publics, communs, quels services ?, hiver 2005 ]

Logo de webmestre
lundi 17 mars 2008 à 16h57 - par  webmestre

Un des inconvénients de la Franc-maçonnerie, c’est effectivement les "mauvaises fréquentations" en toute fraternité...Mais il est vrai aussi que dans le passé ces "fréquentations" ont pu aider des compagnons en situation légale délicate. Cela étant dit par souci d’objectivité, et non pas comme incitation à ...

René

Pour compléter, une information tirée des "brèves de combat" du Monde libertaire (13 mars 2008) :

"Réveillez les athées ! - Le Canard nous apprend que le mardi 4 mars les dirigeants de trois obédiences maçonniques ont été reçus discrètement par J.-L. Debré, venus plaider pour le maintien en l’état de la loi de 1905 de la séparation de l’Eglise et de l’Etat et inquiets de la dérive pro-secte de l’Elysée. Nous disions justement au cours de notre dernière réunion de la Fédération anarchiste qu’un mouvement de résistance athée en France ne pourrait prendre de l’ampleur que si les francs-macs et les laïques de la ligue de l’enseignement nous rejoignent. Exaucés pour les premiers, on attend les seconds."

vendredi 14 mars 2008 à 23h56

Il faut dire que de nombreux patrons de facs, de l’ordre des médecins, des entreprises, de la politique, de la force armé et intérieure sont des françs maçons ou bénéficie de cette force de solidarité dominate.
A FO et à la CFDT, il y a des camaradEs sincères aussi.

vendredi 14 mars 2008 à 23h52

Les sel n’ouvrent les échanges sociaux et le partage qu’aux solvables, comme tous ce qui vient de l’économie solidaire. Souvent, il faut payer un droit d’entrée et avoir qq chose d’intéressant. Mieux vaut donc être déjà riche (travailler comme les dominés ou opprimer comme les dominants). Les espaces de gratuité, de dons sont réellement anarchistes. L’économie solidaire est une perversité dominante inacceptable. Les vieux hommes blancs prétentieux qui l’ont valorisée sont d’ailleurs des dominants, qui gagnent royalement leur vie moyennant leur participation à la manipulation mentale des dominés (J-M Servet) et ils en ont l’esprit. C’est d’ailleurs ce brillant cerveau qui a valorisé l’infamante microfinance qui force le pauvre à rembourser et à qui l’on impose l’humiliation de scruter en experts bien pensants chaque geste et chaque idée, alors que les dominants ne remboursent rien et adoptent depuis trop longtemps des attitudes inhumaines qui détruisent la vie. Comme disait Coluche : "je m’excuse mais merde". Il disait aussi "quand je pense qu’il suffirait que les gens les achètent plus pour que ça se vende pas" (Misère). L’économie est la sociologie des dominants : rien de bon ne peur venir de cette perversité.

Logo de Adèle
mardi 4 décembre 2007 à 21h57 - par  Adèle

Chacun connaît un peu l’électricité fournie par des panneaux solaires photovoltaïque. L’inconvénient de cette technique, dont le prix va beaucoup baisser dans les prochaines années, est de ne pas produire d’électricité la nuit.

Une autre technique pour produire de l’électricité est celle du solaire thermodynamique, dans des centrales où l’énergie solaire est concentrée pour chauffer un fluide à haute température.

La chaleur est utilisée pour produire la vapeur qui actionne une turbine, en partie de façon immédiate et en partie après avoir été stockée.

Lire : De l’électricité solaire jour et nuit

De cette façon, de l’électricité solaire peut bien être produite après le coucher du soleil et même toute la nuit.

Logo de Adèle
mardi 4 décembre 2007 à 21h38 - par  Adèle

L’adresse indiquée a changé et est devenue : Le solaire photovoltaïque est rentable

De façon pratique, une installation de huit mètres carrés en toiture à Paris, avec une puissance crête de 1 kWc ( rendement de 12%) produit 872 kWh par an. Ce qui correspond à la consommation électrique (hors chauffage, eau chaude et cuisson) d’une personne raisonnable.

Logo de René
dimanche 23 septembre 2007 à 11h33 - par  René

Salut bien tardif aux correspondants (Arnaud, Damien, Francis, Gilbert)

intéressés par les questions d’urbanisme et d’architecture. Nous ne sommes pas très nombreux à faire cette revue, et nous avons toujours une série de sujets en préparation. S’il vous arrive encore de regarder ce forum, et si vous avez des projets précis ou même des articles tout prêts, voudriez-vous reprendre contact avec nous, par le forum ou par l’adresse de la revue ?

Merci et bien cordialement,

René

refractions@plusloin.org

Logo de Adèle
mardi 4 septembre 2007 à 22h20 - par  Adèle

Une installation photovoltaïque pour la production d’électricité est rentable en énergie en 3 à 4 ans à Paris et son gain énergétique est de 6 à 9 fois, selon que l’installation est disposée en toiture ou en façade.

Le solaire photovoltaïque, une énergie rentable
avec des données pour une trentaine de villes en europe.

mercredi 18 juillet 2007 à 16h11

La "géographie urbaine" situationniste a quelque chose de radicale... Elle est très intéressante, mais parfois trop extrême pour être comprise, quand on est un simple "curieux" comme moi... Si des échanges se font sur ce sujet, tenez moi au jus !!!

Logo de Adèle
lundi 4 juin 2007 à 12h13 - par  Adèle

Une pénurie mondiale d’uranium va se produire à partir de 2015. La production d’uranium va atteindre son maximum en 2025 puis va diminuer. La production d’électricité nucléaire diminuera aussi et les centrales devront être arr^tées une après l’autre. .

Lire à ce sujet : La pénurie d’uranium en 2015

Ce n’est pas pour rien que le prix de l’uranium a été multiplié par dix en quatre ans. Le coût de l’uranium va prendre une importance de plus en plus grande dans le coût de l’électricité nucléaire.

De son côté, le coût de l’électricité éolienne ou solaire baisse chaque année et devient compétitif dans certaines régions.

Logo de Adèle
mercredi 6 décembre 2006 à 16h48 - par  Adèle

Pour une durée légale du travail de 35 heures par semaine en France, la durée effective moyenne est de 39 heures pour les emplois à temps plein et de 36,3 heures pour l’ensemble des emplois (temps plein et temps partiel). Par comparaison, ces durées sont inférieures en Grande-Bretagne : 37,2 heures pour les emplois à temps complet et 31,7 heures pour l’ensemble des emplois. Elles sont aussi inférieures aux Etats-Unis et dans plusieurs pays en Europe.

http://travail-chomage.site.voila.fr/emploi/duree_travail.htm

La durée hebdomadaire moyenne du travail pour l’ensemble des personnes ayant un emploi (salarié ou non, temps plein / temps partiel) est de :
- 36,3 h en France
- 36,2 h en Italie (12,7% de temps partiel)
- 35,1 h au Danemark (21,6% de temps partiel - durée officielle du travail : 37H)
- 33,6 h en Allemagne
- 33,2 h en Espagne (35,5 h pour le temps plein - 16,4 h pour le temps partiel)
- 31,7 h en Grande-Bretagne (37,2 h pour le temps plein - 15,7 h pour le temps partiel - 25,5% de temps partiel)
- 30,1 h en Suède (36,1 h pour ceux "au travail")
- 29,2 h aux Pays-Bas (36,9 h pour le temps plein - 18,9 h pour le temps partiel - 44% de temps partiel)
- 33,8 h aux Etats-Unis

La durée des congés payés est à peu près identique dans tous ces pays, sauf aux USA (2 semaines en moins).

Une étude très documentée, réalisée à partir des statistiques officielles de chaque pays.

Un document qui dérange.

Logo de Adèle
mercredi 6 décembre 2006 à 16h38 - par  Adèle

Chacun de nous est un jour confronté au chömage.
Voici quelques sites utiles par leurs informations, débats, analyses ou aides concrètes.

Actuchômage
http://www.actuchomage.org

Travail, chômage et choix de société
http://travail-chomage.site.voila.fr/index2.htm

Inter emploi
http://www.inter-emploi.org

Observatoire des inégalités
http://www.inegalites.fr

A consulter et à faire connaître.

Logo de Gilbert
mardi 24 octobre 2006 à 16h36 - par  Gilbert

Urbaniste et géographe, je m’intéresse à la décroissance souteenable et à l’urbanisme et aimerais pouvoir échanger sur ces thèmes aussi, de mêm que les apports de Debord à l’analyse urbaine

Logo de Eva
mardi 17 octobre 2006 à 11h24 - par  Eva

Je recherche des témoignages d’enfants d’exilés anarchistes afin de les intégrer dans le cadre de mon mémoire de Master 2 intitulé "la mémoire de la révolution anarchiste espagnole dans la France d’aujourd’hui".
En vous remerciant

Logo de damien
mercredi 21 juin 2006 à 23h22 - par  damien

Salut,

Je m’intèresse depuis un petit moment déjà aux questions entre architecture, transports, formes urbaines et anarchisme. J’aimerais réaliser plusieurs articles sur divers penseurs et architectes libertaires. Ca serait intéressant de pouvoir dialoguer sur ces questions.

Logo de Francis
jeudi 2 mars 2006 à 11h26 - par  Francis

bonjour,

je cherche des géographes et/ou urbanistes qui réfléchissent autour de la pensée d’Elisée Reclus mais aussi je recherche des libertaires qui pratiquent l’analyse sur l’urbanisme et l’aménagement. Pour discuter, échanger, voire proposer des analyses pertinentes sur l’aménagement de l’espace.

cordialement

Francis

Navigation

Articles de la rubrique

  • Messages, critiques et commentaires