Réfractions, recherches et expressions anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
Thom Holterman
Actualité d’Arthur Lehning
Article mis en ligne le 4 décembre 2008

par *
logo imprimer

Bakunin is back in town’ (Bakounine est de retour en ville),
c’est la devise imprimée sur une affiche souvent vue dans
les années soixante-dix du siècle passé. On la trouve aussi au
dos de la couverture de l’anthologie Michael Bakoenin : over anarchisme,
staat en dictatuur (1970), composée par l’anarchiste Arthur Lehning.
Dans ces années soixante-dix, Arthur Lehning (1899-2000) est
redécouvert. Et vu les textes parus en France en même temps, il me
semble que c’était vrai également ici1. Ainsi, lui aussi est ‘back in town’,
car dans ces années il y a une reprise de l’intérêt pour les théories
socialistes et philosophiques libertaires et par conséquent une attention
renouvelée pour les textes de Lehning. À côté des nouveaux textes, il
paraît aussi de nombreuses « éditions pirates » de ses brochures des
années trente.

Certaines personnes lui reprochent de n’avoir rien de nouveau à
dire. Mais le monde est-il changé ? Non ! Alors, on peut travailler avec
des idées déjà connues. Puisqu’on n’apprend jamais.
Quelques années avant son décès, dans une interview à la télévision
hollandaise, j’ai entendu Lehning dire qu’on n’a pas suivi ce qu’il a
conseillé toute sa vie. C’est pourquoi nous connaissons encore un
monde qui est fou…

C’est vrai, Arthur Lehning était quelqu’un de très convaincu de la
justesse de son opinion. Parce que le monde n’a pas changé, il n’est pas
nécessaire qu’il révise son opinion. Dans une autre interview, il
s’exprime de la même manière et il rapporte d’une phrase une rime
faite à son propos : « Arthur Lehning, qui n’a jamais changé son mening ». Une chose qu’il confirme. Pour mieux comprendre la phrase,
on doit savoir qu’en hollandais, on prononce la fin des mots Lehning
et mening de la même manière, ainsi il y a rime. Le mot hollandais
mening signifie : opinion.
Même après son décès, le monde n’a pas changé. Son travail et sa
vision sont encore actuels, si on partage son opinion. Dans la suite, je
vais m’expliquer quant à ce thème.

Quelques points remarquables de la vie d’Arthur Lehning
Arthur Lehning est né au crépuscule du XIXe siècle (23 octobre 1899) et
décédé le premier jour du vingt et unième siècle (1er janvier 2000). Dans
l’interview à la télé, il a dit : « J’ai pris part au vingtième siècle, et je n’ai
pas besoin d’assister encore au début du siècle suivant. Ça suffit bien. »
Il a tenu parole.

Une pensée de ce genre, c’est humain quand même : il a assisté à
deux guerres mondiales et pris part à la guerre civile espagnole.Avec
Emma Goldman, il a fait un voyage dans les communes collectivisées
de Catalogne. On peut lire les notes qu’il a prises durant ces jours dans
son « Journal d’Espagne » (en hollandais Spaans dagboek, 1996,
réimprimé en 2006 ; il n’y a pas de traduction française, mais il existe
une traduction allemande, Berlin, 2007)2. Précédemment, il a été le
cofondateur en 1919, avec Rudolf Rocker et Augustin Souchy, de la
FAUD (Freie Arbeiter Union Deutschland : Union libre des travailleurs
allemands). Puis il a été aussi secrétaire de l’organisation anarchosyndicaliste
AIT (Association internationale des travailleurs) en
Espagne en 1933-1935. En tant qu’anarcho-syndicaliste, il critique tout
le système politique. Mais son action ne se limite pas à la politique.
En effet, il s’occupe des scènes artistique et littéraire. Cela veut dire
que son anarchisme est aussi culturel. Une preuve ? En 1927, il crée la
revue I 10, qui comptera parmi ses collaborateurs de nombreux artistes
et intellectuels. En 1935, à Amsterdam, il s’occupe de la fondation de
l’Institut international d’histoire sociale. Cet institut existe encore. Il est
devenu un immense centre de documentation3.

Après la Deuxième Guerre mondiale, Lehning va élaborer les
Archives Bakounine. Selon lui, Bakounine appartient aux sept ou huit
grandes personnalités de l’Europe du dix-neuvième siècle participant
à des mouvements révolutionnaires démocratiques et socialistes. Il
pense que Bakounine est le théoricien le plus important de
l’anarchisme. Lehning aime à se souvenir que l’ami et « frère d’armes »
de Bakounine, le géographe bien connu Elisée Reclus, l’avait
surnommé le prévivant, c’est-à-dire quelqu’un qui devance son siècle
et qui incarne le futur en l’anticipant.

Lira la suite


Téléchargements Fichier à télécharger :
  • 1908TH.pdf
  • 97.7 ko / PDF

Dans la même rubrique



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2