Réfractions, recherches et expressions anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
Un existentialisme libertaire ?
par Erwan Sommerer

Dossier de "Grand Angle" sur les " composantes existentielles de l’engagement libertaire »

Article mis en ligne le 4 juin 2020
dernière modification le 13 novembre 2020

par Refractions
logo imprimer

Le site de réflexions libertaires Grand Angle publie en ligne les huit premiers textes d’un dossier sur les " composantes existentielles de l’engagement libertaire "

Erwan Sommerer et Tomás Ibañez , membres du collectif de Réfractions, ont contribué à ce dossier accessible sur

http://www.grand-angle-libertaire.net/

L’autonomie du sujet en période révolutionnaire : un existentialisme libertaire ?

par Erwan Sommerer

Nous souhaitons, dans cet article, explorer quelques pistes de réflexion quant au lien entre liberté individuelle et révolution. Plus précisément, nous allons tenter de montrer en quoi les périodes révolutionnaires sont propices à ouvrir, pour un individu, des possibilités de choix quant à ses propres normes d’existence. Autrement dit, il s’agira d’expliquer dans quelle mesure la liberté s’exprime comme autonomie de façon privilégiée dans un type de contexte spécifique – un contexte marqué par un pluralisme intense et une forte tension antagoniste.

Pour introduire cette réflexion, il semble opportun d’évoquer une citation extraite d’un article d’André Prudhommeaux publié dans L’Espagne Nouvelle en décembre 1937. Cette revue, qu’il a fondée, s’attache alors à défendre la dynamique révolutionnaire espagnole non seulement contre l’influence stalinienne, mais aussi contre certaines réticences dans le milieu anarchiste français. Ainsi, pour contrer les critiques des anarchistes individualistes vis-à-vis de l’idée même de révolution il écrit :

« Un individualiste anarchiste peut considérer la révolution comme une occasion de libération personnelle pour lui-même et pour les autres hommes, comme une source d’exaltation et d’énergie humaine qu’il défend en tant que telle dans toutes les tentatives d’étouffement (…) vers un régime quelconque absorbant les forces et niant les droits de l’individu. Cette sorte d’individualisme révolutionnaire (qui a produit les consciences les plus droites, les attitudes les plus intransigeantes dans la revendication de l’idéal, les dévouements les plus magnifiques et les plus éclairés à la cause de la liberté) constitue, à notre avis, le trésor irremplaçable de tout mouvement social. »

Ce passage est tout à fait intéressant en ce qu’il décrit quelque chose qui n’allait pas de soi dans le mouvement libertaire, à savoir la convergence possible, voire peut-être la relation de nécessité, entre révolution et anarchisme individualiste.

Lire la suite

* * *

En PDF

* * *

Lire le texte de Tomás Ibañez




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2