Réfractions, recherches et expressions anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
Hong Kong 2017 : l’étau se ressert mais...
Jean-Jacques Gandini
Article mis en ligne le 22 février 2019

par bakgaut
logo imprimer

LORS D ’ UN SYMPOSIUM ORGANISÉ PAR LE PARTI COMMUNISTE À Pékin le 27 mai 2017 à l’occasion du 20 e anniversaire de la mise en œuvre de la « Loi Fondamentale » lors de la rétrocession de Hong Kong à la Chine le 1 juillet 1997, Zhong Dejian a fait part des « prérogatives étendues » du gouvernement central de Pékin dans « des domaines d’importance ». En aucune circonstance le « haut degré d’autonomie » dont dispose Hong Kong « ne doit servir de prétexte pour s’opposer au gouvernement central ». C’est l’exécutif qui doit primer avec son chef comme « noyau dur », et non « la séparation des pouvoirs ». Ce rappel à l’ordre provient du numéro 3 chinois, membre du Politburo, responsable de la Commission de Sécurité Nationale, à la tête du Groupe Central de Coordination des Affaires de Hong-Kong et Macao – chargé d’y superviser et coordonner la politique du Parti -, et en outre Président du Comité Permanent de l’Assemblée Nationale Populaire – CPANP. Et c’est cette dernière fonction qui permet de mieux comprendre le sens de son intervention car au terme de l’article 158 de la « Loi Fondamentale », c’est le CPANP qui est investi du pouvoir d’interpréter la Loi. Tout est dit. Les masques tombent. C’est Pékin qui dicte la loi.

Lire la suite en pdf


Téléchargements Fichier à télécharger :
  • refr39_09_transversale1_comp.pdf
  • 2.1 Mo / PDF

Dans la même rubrique



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2