Réfractions, recherches et expressions anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
L’État pénal absolu
Jean-Jacques Gandini
Article mis en ligne le 17 février 2016
dernière modification le 18 février 2018

par Marcira
logo imprimer

Lorsqu’on met le doigt dans l’engrenage, c’est tout le bras qui y passe... et encore plus

Les attentats du 13 novembre 2015 à Paris, qui ont causé la mort de 130 personnes, par leur violence et leur soudaineté, ont mis le pays en état de choc avec un effet de sidération qui continue à s’exercer. Une telle situation devait-elle pour autant entraîner la mise en place de mesures exceptionnelles ? La réponse du président de la République a été immédiate : « Il s’agit d’actes de guerre contre la France et ses valeurs ». Et en une semaine seulement, se fondant sur la loi du 3 avril 1955, il a présenté au Parlement une « loi relative à l’état d’urgence », votée le 20 novembre, avec prorogation de l’état d’urgence pour trois mois à compter du 26 novembre, soit jusqu’au 26 février 2016, à la quasi-unanimité, et prorogé à nouveau pour trois mois jusqu’au 26 mai... avec l’Euro de foot en juin en ligne de mire.

Lire la suite en pdf


Téléchargements Fichier à télécharger :
  • refractions36_gandini-2.pdf
  • 172.5 ko / PDF

Dans la même rubrique

0 | 5

Réinventer la révolution
le 1er janvier 2018
par ps
Editorial
le 8 mai 2016
par ps
Sommaire
le 6 mai 2016
par ps
Qu’en est-il aujourd’hui de la révolution et de son imaginaire ?
le 18 février 2016
par Marcira
Religion et radicalité
le 17 février 2016
par Marcira


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.86
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2